Champagne Vuille de La Sagne

Publié le par Champagne Vuille de La Sagne

 

Champagnisation


                                                  

Pour élaborer le Champagne Vuille de La Sagne, nous passons par une Maison de Champagne qui effectue à partir de notre jus récolté aux vendanges les premières opérations de Champagnisation jusqu'à la prise de mousse. En effet nous ne disposons pas pour l'instant d'une cuverie assez grande pour travailler notre vin nous mêmes.

Nous recevons nos bouteilles par palettes de 500. A ce stade, nos 3500 bouteilles annuelles (encore bouchées avec une capsule métallique) contiennent le vin effervescent ainsi que des levures de vinification mortes qui s'accumulent sous forme de dépôt dans chaque bouteille.

Les bouteilles sont disposées sur des pupitres afin d'effectuer l'opération de "remuage" : pendant 3 à 4 semaines, chaque bouteille sera chaque jour tournée et petit à petit relevée afin de faire glisser le dépôt de levures dans le goulot, contre la capsule.

Dépôt de levures mortes visible dans le col de la bouteille. Au fur et à mesure que la bouteille sera relevée à la verticale, ce dépôt glissera dans le goulot.

Une fois les pupitres remplis, le reste de bouteilles est empilé soigneusement afin d'être travaillé plus tard dans l'année.

 

Aperçu de nos caves : pupitres avec bouteilles à remuer à droite, et pile de bouteilles "sur lattes" à gauche.

Caves du Champagne Vuille de La Sagne.

Une fois remuées (dépôt descendu dans le goulot contre la capsule), les bouteilles sont amenées tête en bas vers l'atelier de dégorgement.

Doseuse de liqueur traditionnelle: machine qui va introduire dans chaque bouteille le sucre nécessaire à l'élaboration du Champagne. Selon la quantité de sucre introduite, le Champagne sera "non dosé", "brut", "sec", ou "demi sec".

Technique traditionnelle du dégorgement manuel "à la volée" : chaque bouteille est relevée et rapidement décapsulée afin d'expulser le dépôt avec la capsule grâce au gaz contenu dans la bouteille. Le geste doit être précis pour ne pas expulser trop de Champagne lors du décapsulage et assez rapide pour ne pas que le dépôt ne retombe dans la bouteille.

Ce geste ancestral se révèle être assez difficile, mais quelque peu artistique, ce qui fait toute sa beauté...

Mise des bouteilles dégorgées sur la doseuse qui va ajuster le niveau de Champagne dans la bouteille et introduire le sucre.

Vue (encore artistique) du dégorgement

Chaîne de bouchage : de l'arrière vers le premier plan, la bouteille est successivement dégorgée, dosée, bouchée et muselée.

Pose du muselet et de la plaque sur le bouchon liège définitif.

Habillage de la bouteille : pose de la coiffe argentée sur le goulot.

Pose manuelle des étiquettes et collerettes sur chaque bouteille.

Et voici enfin la bouteille habillée, prête à être mise en carton pour la commercialisation...

A VOIR AUSSI :

NOS VIDEOS DU DEGORGEMENT ET DU BOUCHAGE

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article